Accueil  >  Sections  >  Vétérans  >  Dernières nouvelles  >  Les VÉTÉRANS « XV CORS » BRC rendent visite aux « IGNOBLES MONDAINS ».
Les VÉTÉRANS « XV CORS » BRC rendent visite aux « IGNOBLES MONDAINS ».
Mardi, 22 Mars 2011
Comme signalé antérieurement, nos Vétérans XV CORS ont rendu visite samedi dernier 19/3 à nos amis français de Montigny-le-Bretonneux (près de VERSAILLES). Nos Vétérans ont gagné la partie sportive sur le score de 5 à 10 ainsi que la partie festive d'après-match. Ensuite, vers 19H30, ils sont descendus vers le Stade de France pour voir le match FRANCE - WALES.

Vous trouverez ci-après un compte-rendu TRES long bien qu' « élagué », peu censuré par l'auteur lui-même et « très personnel » de ce déplacement. Il est possible de voir des photos (pouvant servir d'alibi à certains) sur le site du Club à l'adresse:   http://www.brclub.org/sections/veterans/photos-veterans/456-montigny-le-bretonneux-f-vs-xv-cors.html.  

* * * *

Pour votre Culture et pour que je puisse toucher des subsides de la Communauté Française, sachez que MONTIGNY-le-BRETONNEUX (CP 78180) se trouve dans la zone (!) de SAINT QUENTIN -en-YVELINES près de VERSAILLES, TRAPPES, ST CYR l'ÉCOLE, ........ Les habitants s'appellent des IGNYMONTAIN(E)S. Après cela, ne dites pas que Rugby rime avec ignorance.  

Le déplacement se faisait, en principe, sur une journée avec rendez-vous sur place à 10H00. Donc départ de Bxl au plus tard à 6 heures du mat en voitures individuelles et chacun à la vitesse de son choix. Quelques kilomètres avant le premier péage, le plus éveillé de ma voiture remarque sur le bord de la route une toute nouvelle AUDI (voiture allemande de grande classe) avec des gars s'agitant sur la route et reconnait au passage EDWIN, ERIC, .... Vu notre vitesse de croisière et notre endormissement (sauf le chauffeur ....quoique!), il était difficile d'en savoir plus et impossible (et dangereux) de se ranger. Commence alors la valse des GSM (merci SFR, BOUYGUES, Proximus et Mobistar) pour savoir ce qui se passait et arrêt au péage. En fait, ERIC au volant de son AUDI flambant neuve (8 jours) avait crevé son pneu avant et vu la technique moderne de ces voitures haut de gamme  le stabilisateur a compensé cet incident technique et le chauffeur (notre Président VETS) qui n'avait sans doute pas lu son carnet d'entretien a continué normalement sa progression sans se rendre compte de la situation mais en l'aggravant jusqu'au déchirement complet du pneu, un dégagement de fumée et la mise en marche de l'alarme d'où....arrêt complet et obligatoire. Avec la roue de secours (max 80Km/h), il rejoint le péage pour répartir ses passagers dans les autres voitures qui s'étaient donné le mot. Heureusement (!), que la voiture d'Éric ne transportait que des ¾. Si cela avait été des avants! Vu le poids!
La caravane se remet en route laissant, à sa demande, ERIC se dém*** seul avec son AUDI et susurrer le plaisir d'avoir une voiture allemande....en France. Coût: 660 € !! Un mauvaise langue a écrit: « le président, avec un sens du devoir et des responsabilités qui est tout à son honneur, fermant la marche avec 230 km de retard. Ou alors appréhendait-il ce match qu'il n'avait pas envie de jouer et a préféré simuler une crevaison (excuse peu crédible, sa voiture neuve n'a que 8 jours) »

Dans les environs de 10H00, toute l'équipe (sauf ERIC, voir plus haut) était à pied d'œuvre et retrouvait les « IGNOBLES MONDAINS » (c'est leur nom). Nous retrouvons également avec plaisir nos deux expats GRINCHEUX et Jean Michel MONBA (diminutif de Montbazillac), les régionaux de l'étape. Avec nos deux expats boitsfortois, nous étions, au coup d'envoi, 16 joueurs + 2 supporters (dont votre serviteur) + une Madame et un « gamin » JEREMY. De leur côté, les « IGNOBLES MONDAINS » étaient 30 (trente)...en tenue et prêts à bondir sur le terrain.  

Tout le monde sait que c'est « classe » d'avoir son nom floqué sur l'arrière du maillot! Le premier adversaire que je vois sortir du vestiaire portait dans le dos le nom « MAREDSOUS » et je dis en blaguant à un dirigeant: « c'est marrant mais il a le même nom qu' une ville en Belgique »; il sourit! Le deuxième s'appelait « HOEGAERDEN », le troisième « LEFFE » et ainsi de suite « KRONENBOURG », « CARLSBERG », etc......
Explication: les « IGNOBLES MONDAINS » ont trois jeux de maillots: un avec tous des noms de whiskys, un deuxième avec tous des noms de vignobles et le troisième avec tous des noms de bières. C'est sympa et original.
C'est pourquoi notre IGNYMONTAIN (Jean Michel), lorsqu'il jouait à BOITSFORT, portait sur son maillot d'entraînement le nom de « MONBAZILLAC » transformé en MONBA devenu son surnom.  

Passons, enfin!, à la partie sportive puisque c'était le réel (?) objet de notre déplacement.
Bon terrain en herbe, 7° (donc caillant pour les non-joueurs), brumeux mais sec. Pour me réconforter, un autochtone me lance que c'est dommage qu'il ne fasse pas beau alors que toute la semaine a été magnifique ».
Merci!

Avec mon réalisme négatif bien connu, je n'aurais pas parié un Euro sur les nôtres vu le nombre d'adversaires potentiels et la présence de quelques « jeunes » face à une équipe de BRC étriquée ...en nombre et avec des joueurs de niveaux différents. Match de 3 x 20' en « traînant » espérant qu'Éric puisse mettre un pied sur le terrain.  

Premier tiers-temps
: La tournure des événements me donna rapidement tort (comme d'hab!) puisque, étant « chez eux » durant les 5 premières minutes du match, LUC marque un essai portant d'emblée le score à 0 - 5. Suivent 15 minutes équilibrées mais avec une domination des Bleus et Blancs. Notons néanmoins une faiblesse dans les placages voire parfois une absence de placages!
A la 17ème minute, PIERRE marque un deuxième essai portant la marque à 0 - 10. Je suis agréablement surpris du comportement positif des XV CORS. Je fais amende honorable.  

Deuxième tiers-temps
: les IGNYMONTAINS, en nombre, alignent quasiment une nouvelle équipe face aux XV CORS toujours ....à 16. Cela entraîne un changement de jeu mais BRC oppose une bonne résistance rendant le tiers-temps +/- équilibré.
Malheureusement, certains XV CORS forçant sur le « blabla » commencent à se désunir voire à disjoncter. Par charité chrétienne, je m'autocensure sur cette mésaventure. L'incident étant clos. Profitant du « flottement » dans notre équipe, les  IGNYMONTAINS inscrivent un essai à la 15', portant le score à 5 -10.
A 5' de la fin du tiers-temps, on voit arriver notre Président nerveux et excité, sac à la main et courant vers le vestiaire bien décidé à jouer le troisième tiers-temps.  

Troisième tiers-temps
: Dans l'équipe nous incorporons ERIC qui avait faim de jouer. Nos hôtes rechangent leur équipe remettant de la fraîcheur dans leurs rangs. Ce tiers-temps reste néanmoins équilibré et le score demeure inchangé. Score final: 5 à 10 en notre faveur.  

Il faut noter que lors de la visite des « IGNOBLES MONDAINS » à BOITSFORT l'an dernier à l'occasion du Tournoi Jean HEIRWEGH, nous les avions également battu par 5 à 3. Photos sur le site du BRC.  

Conclusions personnelles
: Dans l'ensemble, belle prestation de BRC, belle ligne de ¾ alimentée en ballons par de vaillants avants, trop de pertes de balles en essayant de l'attraper à UNE main, excès de commentaires de certain(s). Améliorer les placages ainsi que les prises de balle à DEUX mains seraient un must ...bien nécessaire pour les prochains matchs.
Autre petit regret, pourquoi si peu de Vets ont-ils répondu « présents » pour ce déplacement d' UN jour?  

La partie sportive étant derrière nous, nous rejoignons le Club-house pour un long apéro à la Bière AFFLIGEM au fût chiffrant au moins 7° !!!  (NDLR: Personnellement, j'allais au comptoir des footeux où l'on débitait de la « bête » KRONENBOURG; plus chère mais moins forte).
Comme d'hab, avec une effervescence croissante, chacun refait le monde et le match avant un bon repas convivial entrecoupé de chants et de « petits jeux » (censuré!).
Salade de pdt, mayonnaise, museau, carottes râpées; ensuite, viande étuvée avec des lentilles (certains s'en sont longtemps souvenus et même les sourds en ont profité!); tarte aux pommes; fromage. Heureusement durant le repas on est passé au vin rouge.  

En cours d'après-midi, chaque voiture part à son rythme vers PARIS. Rdz-vous à 19H30 à la Porte A. Chacun fait sa vie.... et plusieurs se sont retrouvés, par hasard?, dans un Pub Irlandais Place PIGALLE à côté du Moulin Rouge pour y suivre le match IRLANDE -ANGLETERRE dans une ambiance chaude vu l'exploit des IRISH.
Au Stade et environs, ambiance conviviale et bon enfant (rien à voir avec le foot), peu de « bleus » (lire: des flics), pas d' hooligans, amitié entre les deux camps,... le Rugby quoi! Point noir: Le prix abusif et exagéré des bières (5€ pour 25cc et 7€ pour 50cc) n'autorisait toutefois pas d'exagération!  

Dans le Stade
: Bandas, olas, ambiance, ...... Dans notre groupe, la majorité était supporters des Français sauf, of course, DAFFYD, YVES et son fils JEREMY. Certains faisaient semblant d'être neutres. Pour ma part, j'avoue que je penchais vers les Gallois. (certaines méchantes langues diront : « contre les Français »).
Je ne souhaite pas me substituer au grands techniciens du Rugby et aux médias ...français mais, à mon avis que je ne demande pas que l'on partage, le score (28-9 pour la France) est surfait et plusieurs fois, ce sont les Gallois qui ont montré du jeu et du combat jusqu'à la dernière minute face à des Français plus opportunistes. Le dimanche matin, seul dans ma chambre, j'ai suivi le résumé du match diffusé dans « Rencontres à XV » et il m'a semblé voir un autre match! En effet, le sujet ne reprenait que les seules phases de jeu amenant un essai et présentait un match à sens unique en faveur des Français ce qui, sur le terrain, n'était pas visible... à mes yeux.
Évidemment, l'histoire ne retiendra que le score final et non la manière. Je rappelle que c'est MON avis que je ne demande pas de partager.  

Après le match
et vu le nombre impressionnant de spectateurs, tout le monde éprouve beaucoup de difficultés à rejoindre les voitures pour rentrer sur BXL.
Pour ma part, avec 4 autres XV CORS, nous avions décidé de passer la nuit à PARIS pour repartir le dimanche frais (?!) et dispos(?!). Après avoir dû affronter les hordes de spectateurs désireux de rejoindre leurs pénates, nous avons transversé, à pied, le périf et sommes partis à la recherche d'un resto pour nous rassasier. Vu que mon hôtel était à moins de 500 mètres du Stade (on est malin ou on ne l'est pas!), je savais qu'il y avait à boire et à manger dans le coin. Nous avons abouti dans un boui-boui Halal pour y manger des solides Pitta, Dürüm et Kebab au son de la TV AL QARIA que nous étions les seuls à ne pas comprendre même les sous-titres! Pierre vous expliquera d'où venaient les frites!
Les estomacs bien calés sauf le mien qui refusait ce style de fast-food, nous rejoignons à quelques mètres un Café « rugby », l'ESCARGOT à SAINT-DENIS, rempli de Bleus et de Rouges pour y boire une chope ou deux dans une ambiance conviviale et amicale.
A une heure raisonnable, je rejoins mon hôtel en face à 30 mètres laissant mes amis d'infortune à leurs occupations.  

Le dimanche matin
, après une courte nuit mais néanmoins récupératrice et le p'tit déj, retour sans histoire vers Bruxelles.  

J'en garderai un bon souvenir malgré le peu de participants. Mais, comme on dit, on fait avec les présents!  

Merci de m'avoir supporter et de m'avoir lu jusqu'au bout................  

Sportivement,
JEAN HEIRWEGH
 

Météo

Carte Privilège

  • Carte Privilège La Carte Privilège du Boitsfort Rugby Club permet l'octroi d'avantages (souvent sous forme de réduction) chez nos partenaires.
    Découvrez-les sur la page Partenaires Privilèges.

Essais Unicef

m³ 1000
donation thermometer
donation thermometer
m³ 275
donation thermometer
28%
Mis à jour :
21/10/2015
Nous convertissons nos essais en mètres cubes d'eau potable !